Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Jeunesse > Au temps des martyrs chrétiens 175-178 après J.-C

Au temps des martyrs chrétiens 175-178 après J.-C

jeudi 27 septembre 2007, par Françoise Bachelet

Ce livre est le journal intime d’Alba, douze ans et demi, jeune gallo-romaine du II° siècle après JC. Elle vit à Lugdunum( Lyon) avec son père le plus grand armateur de la ville, sa mère, son petit frère Marcus, sa servante Junia, son percepteur Philodoros et ses deux amies très différentes l’une de l’autre, Gaïa et Ksenia. Sa famille, comme la plus grande majorité des gens à cette époque, pratique le culte aux dieux païens romains.

Le 23 Janvier 175, elle écrit : « Il y a une nouvelle secte, en ce moment, dans notre ville, des gens pas très fréquentables. Il paraît qu’ils viennent d’Orient. Ma mère les déteste. En tout cas, ce sont les travailleurs immigrés qui nous l’ont apportée. Merci pour le cadeau ! ». Elle ne se doutait pas de ce que l’avenir lui réservait.

En effet, apprenant que plusieurs personnes de son entourage proche ( Gaïa, Junia, Philodoros, Chromatius, ...) appartiennent à cette « secte », elle va commencer à s’intéresser à ce Dieu unique et petit à petit va adhérer à son message de paix et de fraternité jusqu’à vouloir être baptisée. Bien sûr tout ceci à l’insu de ses parents et de son amie Ksenia dont toute la famille n’aime pas ces gens-là.

Mais elle ne pourra pas garder longtemps son secret et n’échappera que de justesse aux persécutions, tortures et mise à mort en public dans les arènes.

C’est avec plaisir que je retrouve cette collection dont l’effet coupe-papier sur la tranche des pages donne un petit air très intimiste et vieillot, un peu comme si on découvrait ce livre dans un vieux grenier .Le portrait d’Alba en médaillon sur la couverture dégage une sensation de plénitude assez impressionnante, créant un réel contraste avec le dessin voisin en noir et blanc. Le style d’écriture correspond bien à celui d’une adolescente. Même si l’histoire n’est pas franchement très gaie, on y adhère très rapidement. Les personnages sont attachants et l’on compatit à leurs sorts.

En fin d’ouvrage, un glossaire explique les mots importants, un récapitulatif de quelques dates permet de mieux situer l’action et une annexe essaie de décrire le contexte dans lequel elle se déroule. Le tout pouvant amener à une réflexion.

  • Paule du Bouchet
  • Gallimard

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?