Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Barbara, T1, Barbara

Barbara, T1, Barbara

vendredi 29 août 2008, par Françoise Bachelet

Yôsuke Mikura, écrivain esthète en manque d’inspiration croise le chemin de Barbara, une jeune hippie, clocharde et alcoolique à la gare de Shinjuku et décide de l’héberger provisoirement. Mais bien vite, il ne supporte plus son comportement et la chasse de chez lui pour finir par aller à sa recherche. En même temps, le succès commence à sourire à Yösuke Mikura. Barabra y sert-elle pour quelque chose ? Serait-elle sa nouvelle muse, un démon, ou le produit de son imagination ? En tous cas, bien des choses bizarres lui arrivent ....

Osamu Tezuka ne s’en cache pas, cette histoire lui a été inspirée par l’Opéra d’Offenbach adapté des « Contes » d’Hoffmann. Yôsuke Mikura a en commun avec le personnage principal de cet opéra, d’être déchiré entre l’image qu’ont les autres de lui et ce qu’il est vraiment, un homme en proie à ses démons intérieurs : pulsions contre-natures et visions qui pourraient bien le mener jusqu’à la folie. De ce fait, Osamu Tezuka nous invite à une réflexion sur les tourments et le mécanisme de la création artistique.

Et l’on se rend compte que ce n’est pas chose aisée. Le lecteur se trouve toujours à la limite entre fantastique et folie, délire et réalité. Bien que ce manga ait été écrit en 1973, il n’a pas pris une ride et son sujet reste très actuel car finalement intemporel. Et pour ceux qui ne connaissent pas cet auteur, il est considéré comme le maître incontesté de la bande dessinée japonaise, ses principales œuvres étant Astro Boy et surtout le roi Léo et Princesse Saphir.

  • Osamu Tezuka
  • Delcourt G.Productions

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?