Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Jeunesse > Cheval de guerre

Cheval de guerre

jeudi 17 mai 2012, par François Membre

A la lecture de cet ouvrage, comment douter de l’adage qui déclare que le cheval est la plus noble conquête de l’homme.

De la ferme à la guerre

Alors qu’il était encore un jeune poulain, Joey, a été acheté, par un fermier alcoolique qui le craint et le maltraite. Mais Albert, le fils de la maison se prend d’affection pour lui. Ce sont des moments d’affection et de pur bonheur. Le jeune garçon, il n’a que 13 ans, et l’animal s’estiment et apprennent l’un de l’autre. Comme chacun doit gagner sa pitance, son père pose un ultimatum à Albert : Joey devra se rendre utile et apprendra à travailler aux labours ou il sera vendu. Les deux compères s’acquitteront de leur tâche et les jours heureux couleront.

Et puis la Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne. Le père d’Albert vend alors Joey sans prévenir son fils. Quand celui-ci veut le récupérer c’est trop tard et lui est trop jeune pour s’engager... Devenu la monture personnelle du capitaine Nicholls, Joey se lie d’amitié avec Topthorn, le cheval d’un autre officier. Et c’est le départ pour la France et, très vite, la montée au front. Les charges folles se multiplient, tuant indifféremment hommes et bêtes. Et, un jour, Nicholls est tué. Joey change de maître, Warren, un simple soldat hérite de lui, mauvais cavalier mais bon maître, ils deviennent amis...

Roman émouvant et sensible

Un récit pour enfant, plein de bons sentiments avec le happy end de rigueur. Ce pourrait être mièvre et ennuyeux, ce ne l’est pas. Michael Morpurgo maîtrise habilement son sujet et, par l’artifice de faire de Joey le cheval, le narrateur du récit, nous transmet impressions et sensations en direct. Un livre vivant où l’on voit Joey et Topthorn changer de camp et passer de l’uniforme britannique à l’allemand pour retourner chez les Alliés sans plus de problème, de chaque côté, les chevaux trouvent des hommes pour les aimer.

Roman émouvant et sensible, "Cheval de Guerre" permet aux jeunes lecteurs de se rendre compte de ce que fut la Première Guerre Mondiale à travers un regard dénué d’a priori. Loin de comprendre la logique de la guerre ou de prendre parti, est une ancre pour les militaires, c’est l’animal qui leur rappelle leur humanité. Pour Joey, tous les soldats sont placés sur un pied d’égalité.

Mais ce livre est aussi un hommage sincère aux huit millions de chevaux, victimes innocentes qui, durant la Première Guerre mondiale, furent sacrifiés à la folie des hommes.

Cheval de guerre

Auteur : Michael Morpurgo

Traduit de l’anglais par André Dupuis

Thèmes : Roman

  • Michael Morpurgo
  • Gallimard Jeunesse

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?