Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > Confessions d’une accro du shopping

Confessions d’une accro du shopping

vendredi 28 mars 2008, par La Livrophile

Rebecca Bloomwood a un énorme problème : elle ne peut s’empêcher d’acheter, dès qu’elle voit un objet en vitrine, il le lui faut. Non qu’elle en ait véritablement besoin, mais c’est plus fort qu’elle... surtout quand il s’agit de chaussures ! Elle se retrouve ainsi dans des situations financières dramatiques, invente des mensonges abracadabrantesques pour s’en sortir, et doit se trouver un travail... Elle se retrouve rédactrice dans un magasine financier, puis chroniqueuse financière dans une émission télé du matin !! Un comble, elle apprend aux gens à mieux gérer leur argent, alors qu’elle-même n’y arrive pas...

Elle vit en colocation avec sa meilleure amie Suze, qui essaie de l’aider et de la réfréner, mais cette dernière a ses propres soucis, de coeur, de boulot... Elle était journaliste également, puis devient créatrice de cadres fashion, qu’elle envoie à différents magasins qui les lui vendent. Suze a des cousins très étranges, Tarquin, l’une des plus grosses fortunes d’Angleterre, et la soeur de cette dernière, qui ne rêve que d’emprunter à Becky ses fringues pour les porter.

Un jour, Becky rencontre par hasard un jeune et beau chef d’entreprise, Luke Brandon, qui dirige une agence de pub et de communication...Un roman agréable à lire, très drôle dans certaines situations, quoique parfois répétitif. Mais un avantage : pour nous les filles, se dire que finalement, nos achats ne sont pas si monstrueux que cela, et pour vous les hommes, tenter de comprendre pourquoi les filles achètent tant de choses inutiles... Un voyage dans l’esprit et les réflexions d’une shopaholic (terme anglophone originel), très amusant, et enrichissant pour nous ! Surtout, n’en soyons jamais au même niveau !!

L’ensemble est écrit à la première personne, c’est Becky qui raconte ce qu’elle vit et pense, ce qui nous donne un point de vue original sur la question... Elle vit toujours en décalé, ne pensant que par et pour le shopping, sans se rendre compte du ridicule qui la couvre. Je pense que si le roman était écrit à la troisième personne, ce serait moins amusant !

En bref, je vous le recommande pour vos vacances (comment ça, je ne lis que de la littérature "de vacances »), pour passer un bon moment sans vous prendre la tête ! Bonne lecture

  • Sophie Kinsella
  • Pocket

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?