Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Biographies > J’étais Tintin au cinéma

J’étais Tintin au cinéma

samedi 31 juillet 2010, par François Membre

Évacuons tout de suite les sujets qui fâchent : Jean-Pierre Talbot n’est pas un écrivain ! Un professionnel voire un mercenaire de la plume aurait traité le sujet d’une façon différente. Il aurait été plus disert, plus volubile. Mais Jean-Pierre Talbot n’est pas un écrivain, c’est pour cela que son petit livre est important pour un tintinophile. Loin des scories ou des logorrhées littéraires, ces 136 pages ne contiennent que des faits...

A dix sept ans, l’adolescent passionné de sport est moniteur dans une colonie de vacances à Ostende. Il est alors remarqué par une jeune femme qui lui dit être à la recherche de celui qui doit incarner Tintin au cinéma... La chance, c’est simple comme un sourire. Quelques photos et de petits bouts d’essais et le rêve s’incarne Jean-Pierre Talbot, un petit Belge comme il y en a beaucoup va atteindre à la gloire, même s’il ne le sait pas encore : il va être le seul personnage de chair et de sang à incarner Tintin au cinéma...

C’est cette aventure qu’il nous raconte. Mais le livre ne se limite pas à quelques mois de tournage. Jean-Pierre Talbot a été Tintin mais ce n’était pas un comédien. D’ailleurs, il le dit « Je n’interprétais pas Tintin, je jouais Jean-Pierre comme s’il s’agissait de mon aventure ». Jean-Pierre vivait, il était Tintin. C’est bien ce qu’on ressenti les très nombreux spectateurs de ces deux films.

Tour à tour pudique ou expansif, Jean-Pierre Talbot nous parle de sa vie et de ses proches. Toujours traumatisé, il raconte longuement ce père qui a abandonné le foyer familial mais il expédie en peu de mots ses démêlés avec Georges Wilson qui fut l’un des capitaine Haddock et il donne, par contre, son adresse personnelle actuelle.

Au travers de courts chapitres, l’on peut suivre toute la vie de Jean-Pierre Tintin. L’enfance et le cinéma, le service militaire et le mariage, le métier d’instituteur et sa famille, les amis et le sport... Jean-Pierre Talbot n’est peut-être pas un écrivain mais, au travers des anecdotes qu’il nous délivre, il apparaît comme bougrement sympathique et chaleureux. Au moment où Steven Spielberg tourne un nouveau film sur le héros à la houppette, le livre de Jean-Pierre Talbot est indispensable aux amoureux de Tintin car il met un éclairage nouveau sur le monde de celui-ci, de plus parmi les nombreuses photos qui l’illustrent, Jean-Pierre en a glissé beaucoup de très personnelles, comme un cadeau que l’on fait à un ami.

Alors, Jean-Pierre Talbot n’est pas un écrivain mais c’est l’ami inconnu qui a su transcrire le rêve dans la réalité et c’est bien. Alors, merci l’ami !

  • Jean-Pierre Talbot
  • Editions Jourdan

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?