Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > Janus amoureux

Janus amoureux

jeudi 10 novembre 2016, par François Membre

La fracture. Jimmy et Blanche vivaient ensemble depuis huit ans. Elle, elle est employée dans la mairie d’une petite ville, elle a un enfant d’une précédente union. Ils ne se sont pas mariés, Jimmy, depuis longtemps au chômage, estimait que cela n’apportait rien à un couple, rien d’autre qu’un lien étrange qui ligote plus qu’il n’unit.

Un jour, Blanche estima que l’amour qui les unissait n’était plus au rendez-vous, la passion s’étiolait dans la routine et cette relation ne lui convenait plus. Sans bruit, sans dispute, elle décida de passer à autre chose. Une fin de sentiments qui s’imposa à Jimmy comme la douleur sourde d’une dent que l’on agace du bout de la langue. Rien de bien violent mais la présence d’une absence qui, en demi-teinte, s’incruste autour de vous.

La littérature qui est un monde où les auteurs peuvent se mettre les tripes à l’air, ils ont fréquemment visité la carte du tendre et la mer des Crises qui l’accompagne. Journaliste de profession, Bertrand Puysségur est philosophe de formation. Cela se sent à la lecture de ce premier roman, qui est un voyage exploratoire sur l’après-amour.

Ici, il n’y a pas de fautif, seulement des victimes de la vie, des êtres choqués qui cherchent à comprendre, à se trouver et peut-être à se retrouver tandis qu’un Janus invisible observe les deux côtés de la scène et sonde les reins et les cœurs des protagonistes d’une défaillance humaine ordinaire. Les acteurs de ce psychodrame, tels deux duettistes-duellistes se croisent au hasard de leurs illusions, cherchant par quel miracle reconstruire un monde évanoui.

A chaque chapitre, quelques lignes d’un bref dialogue égayent un texte dense, introspectif qui apparait presque comme une analyse clinique. Si quelques mots rares parsèment les pages, la plupart du temps l’auteur use d’un langage simple et accessible à tous, ce sont des mots du langage courant, des mots usés par un emploi millénaire et quotidien mais Puysségur arrive à les faire vibrer et sa phrase prend une couleur poétique précieuse et rare.

Janus amoureux

  • Bertrand Puysségur
  • Editions du Premier Jour
  • 220 pages
  • 12 €
  • 978-2-9557219-0-2

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?