Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Jeunesse > L’enfant d’argent

L’enfant d’argent

jeudi 11 octobre 2007, par Françoise Bachelet

Milo s’est mis à avoir très faim. Il dévore tout, perd ses cheveux et devient brillant. Thomas s’enfuit de chez lui, il ne sait pas vraiment pourquoi ! Les jumelles : Emily et Freda qui crapahutent à 4 pattes, tout comme Walter enfant changé en géant, sont elles aussi attirées vers la décharge de Coldharbour qui n’est rien d’autre qu’une succession de dépotoirs et de vasières qui bordent la mer sur plus de 10 kilomètres. Seuls y vivent des goélands et une colonie de rats bien nourris. Et seuls viennent les déranger quelques gangs de gosses désoeuvrés qui n’ont rien de mieux à faire....

Helen la télépathe s’est perdue et rencontre les jumelles qui la raccompagnent chez elle. Cette dernière va décider de les rejoindre. Sur ces entre faits, Milo va les trouver et se joindre à eux. Il continue à se modifier et a de grandes difficultés à se mouvoir et à respirer, c’est affreux voir horrifiant. Helen prend peur et enfuie ! Walter part à sa recherche et la ramène chez elle. Mais elle culpabilise de les avoir abandonner. Son père et elle décident d’aller les retrouver.

Thomas avec sa beauté (don de découvrir ce qui manque le plus à un enfant pour le lui donner) va avec beaucoup de difficultés soigner Milo qui va devenir l’enfant d’argent.

Avec ses ailes de 5 fois l’envergure de son corps, il devient le signal qui commande aux enfants de se rassembler là où il pourrait les défendre. Dans le ciel, il devient le protecteur, le gardien, un bouclier éternellement tourné d’où viendrait la rugissante. En même temps, une barrière encercle Colharbour, ce sera la limite à partir de laquelle les parents ne peuvent plus accompagner leurs enfants.

Mais au fait, qui est la rugissante ? Ni humaine, ni animale, son estomac est immense, son corps épais à du mal à bouger à travers l’espace, se gorgeant de particules et de poussières, elle cherche désespérément de la nourriture et la faim la fait rugir.

Les déterreurs farfouillent les pierres sans savoir pourquoi. Au contact de la peau de Thomas, leurs phalanges mutent en longues arêtes aiguisées puis les doigts tombent et les moignons se transforment en foreuses.

Freda et Emily entendent le Protecteur qui les appelle du Fond de l’Océan. Elles décident de s’y rendre et y découvrent une créature pantelante qui se débat dans ses chaînes.

C’est à partir de la page 343 que l’on comprend enfin comment tout est lié !

La vie s’organise comme elle peut et chacun se prépare à l’attaque de la Rugissante qui aimerait bien faire des enfants son repas !

L’histoire se met en place petit à petit et le récit se fait à plusieurs voix. Nos six héros principaux sont attachants et notre curiosité est attisée par toutes ses aventures qu’il leur arrive et auxquelles ils ne comprennent pas grand-chose ! Le suspens nous maintient en haleine. A ne pas laisser toutefois entre les mains d’un lectorat trop jeune, les descriptions des métamorphoses et transformations pourraient en choquer certains.

Dès 12 ans.

  • Cliff Mc Nish
  • Folio Junior Gallimard

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?