Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > L’étudiant étranger

L’étudiant étranger

dimanche 3 août 2008, par La Livrophile

L’auteur nous raconte une année de sa vie. A dix-huit ans, il bénéficia d’une bourse pour partir étudier un an dans une université américaine, en Virginie. Il raconte comment il découvre le système compliqué de certaines coutumes du campus. Par exemple, les rendez-vous avec les filles, les dates. Il transgressera certaines règles par amour, ou par inconscience : il conduira sans permis, et donnera des rendez-vous clandestins à une jeune femme noire, avec qui il aura une liaison passionnée, et de laquelle il apprendra plus sur la vie que dans son université. Ceci se passe dans les années 50, et les garçons d’un collège huppé de la vallée de Virginie ne doivent pas se souiller en fréquentant les habitants de Neger Town, comme on disait alors.J’aime beaucoup ce livre. Je l’ai lu pour la première fois quand j’avais onze ou douze ans, et plusieurs fois par la suite. C’est une bonne réflexion, à travers l’année universitaire d’un étudiant étranger, sur la société américaine. On se retrouve, ainsi que le narrateur, submergé de tout un tas de coutumes, de règles non écrites, c’est un "jeu". Au début, le narrateur voudra s’intégrer à toute force, se fondre dans le jeu, être plus vrai qu’un américain pur jus. Il y a une scène amusante où on lui fait remarquer qu’il ne respecte pas l’une de ces règles non écrites, scène qui montre toute l’absurdité de ces règles. La transgression est minime, et il est convoqué par un conseil composé de trois universitaires.

Le narrateur fait tout pour se fondre dans le jeu, mais il continue de transgresser les règles, cette fois de manière bien plus dangereuse pour lui, en ayant une liaison avec une jeune femme noire : April. J’aime beaucoup le personnage d’April qui nous fait découvrir un autre univers, univers qui semble bien plus réel, bien moins hypocrite que l’univers polisse de l’université.

Plus tard, il fait un pas de plus dans le refus de ces règles. Un autre personnage lui fait comprendre que ces règles sont hypocrites et stupides. Ce personnage a d’ailleurs failli en mourir...Cette année est un peu comme une année initiatique pour le narrateur qui découvre une autre culture, une autre façon de penser, une autre façon d’enseigner, et l’amour.Le récit est agréable, vivant, et nous plonge vraiment dans cet univers. L’auteur renforce cette immersion en introduisant parfois quelques expressions américaines, comme "college boy", "dates", "honore system", etc.Il y a eu un film à partir de ce livre. Je ne l’ai pas aimé. Il ne retrace pas vraiment l’histoire contée par Philippe Labro. Les adaptations d’un livre à l’écran ne sont pas souvent réussies. Je pense que celle-là fait partie des flops. Il vaut mieux lire le livre qui est riche et vif, alors que le film m’a paru plat. Il me semble que toute la magie du livre, est gommée. L’univers particulier du livre n’est pas du tout retranscrit. Les personnages sont ordinaires, le personnage principal et April ont une gentille petite amourette, qui, apparemment n’a pas l’air trop subversive. Il me semble (mais peut-être me trompe-je, ça fait longtemps que j’ai vu le film), qu’on ne retrouve pas la réalité des choses : la séparation entre blancs et noirs, le mépris institutionnalisé, le mépris de bon ton, le mépris quasi obligatoire que les blancs devaient avoir à l’égard des noirs.

Quant à l’autre personnage phare, Elizabeth Bawldridge, son rôle est totalement saccagé. Dans le film, c’est juste une pauvre folle, alors que dans le livre, elle a beaucoup plus de profondeur.

De plus, le film a fondu deux rôles en un pour celui d’Elizabeth. En soi, ce n’est pas si grave : ça pouvait même être logique. Seulement, ils se sont mal servis de cette fonte.Ce livre a une suite, "Un été dans l’Ouest". Elle raconte l’été que Philippe passa à travailler dans une forêt, afin de payer une partie de sa deuxième année universitaire.

  • Philippe Labro
  • Gallimard Folio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?