Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > L’incroyable histoire de Mademoiselle Paradis

L’incroyable histoire de Mademoiselle Paradis

dimanche 6 avril 2008, par Françoise Bachelet

Maria-Theresia Von Paradis, fille unique du conseiller de l’Impératrice d’Autriche et pianiste virtuose, a perdu la vue à l’âge de 3 ans suite à un grand choc psychologique. Son père qui ne supporte pas l’handicap de sa fille va tout faire pour qu’elle retrouve la vue mais aucun des médecins consultés n’y parviendra ! Fatiguée de ces traitements longs et douloureux, Maria-Theresia arrive à faire promettre à son père de la laisser tranquille, ce qui lui permet de se replonger dans son petit monde à elle et de s’évader grâce à sa seule passion le piano, d’ailleurs elle donne des concerts forts appréciés par la haute société de l’époque.

Mais c’est sans compter sur un certain Franz Anton Mesmer, jeune médecin qui a construit sa réputation sur sa pratique du magnétisme et qui va l’aider à retrouver la vue, suscitant du coup méchancetés et jalousie de la part de ses confrères. Alors âgée de 17 ans, et loin du carcan familial, Maria-Theresia va apprendre à vivre pour elle-même et se laisser porter par les sentiments et émotions que Mesmer saura faire naître en elle. Mise en confiance puis séduite, elle verra à nouveau ! Mais le monde qu’elle va découvrir est tellement loin de son univers à elle, qu’elle préfèrera perdre à nouveau la vue pour pouvoir continuer à vivre comme elle l’entend !

L’incroyable histoire de Mademoiselle Paradis ou comment un handicap peut être en fin de compte un avantage. Cela peut paraître horrible de penser cela mais c’est bien que ce roman démontre ! La cécité de Maria-Theresia est comme une carapace qui la préserve du monde extérieur et incite les gens qui l’entoure à la protéger, voir la surprotéger. Ce roman est aussi l’occasion de réfléchir sur l’idée du bonheur, de ce qui rend les gens heureux et il semblerait bien que ce ne soit pas la même chose pour tout le monde. Le père de Maria-Theresia veut le bonheur de sa fille, c’est évident et cela part d’un bon sentiment mais en s’obstinant à tout faire pour qu’elle retrouve la vue il ne se doute pas un instant qu’en fait il va faire son malheur ... Heureusement pour elle, son petit séjour auprès du charmant docteur a forgé son caractère et va lui permettre de prendre ses propres décisions et sa vie en main. Ce qui ne sera pas facile pour elle compte tenu des mœurs de l’époque à laquelle se déroule l’histoire. Mais elle y arrivera !

Ce livre se lit d’une traite tant l’écriture est fluide et précise et l’intrigue envoûtante. On retrouve toute la subtilité de ce roman dans la conception de la couverture. Un livre qui émeut et incite à la réflexion. Je vous le conseille vivement.

  • Michèle Halberstadt
  • Albin Michel

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?