Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Société > La France sans ses usines

La France sans ses usines

jeudi 9 février 2012, par Georges Fernandes

La France perd ses usines et ses ouvriers. Pendant longtemps, hommes politiques et beaux esprits ont voulu nous faire croire que le modèle économique idéal pour la France était d’abandonner l’industrie aux pays émergents et de se spécialiser dans les services et les nouvelles technologies. On mesure aujourd’hui les ravages de cette illusion : désertification industrielle régionale, baisse du niveau des emplois et des salaires, déficit extérieur et dette en croissance exponentielle. il n’y a donc rien d’étonnant si la désindustrialisation est en passe de s’imposer comme un des thèmes majeurs de la campagne présidentielle. Sauf que nous en connaissons très mal l’ampleur, les conséquences et les origines. c’est tout le mérite de Patrick Artus et Marie-Paule Virard que de démonter idées reçues, erreurs de politique économique et choix hasardeux. mais leur livre est aussi un plaidoyer pour la réindustrialisation, autour de quelques réformes structurelles ici exposées avec une clarté qui emporte l’adhésion. car il y va de nos emplois et de l’avenir de nos enfants.

A l’heure où les entreprises Française ouvrent de nouvelles usines au Maroc et autres pays, afin de construire "moins chère", que des usines ferment faute de rendement suffisant, à l’heure où le chômage menace un grand nombre d’ouvriers et autre salariés de la classe social dite "moyenne", à l’heure où la seule réponse est le ridicule slogan "achat Français", il est plus que temps de comprendre et de réagir.

  • Patrick Artus & Marie-Paule Virard
  • Fayard

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?