Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Fantastique / Science-fiction > La Mémoire double

La Mémoire double

lundi 18 juillet 2011, par François Membre

Garçon de ferme, tel est la fonction d’Antoine depuis qu’il a été recueilli tout enfant par des paysans de Dordogne. Une vie rustique et simple qui lui convient à merveille. La preuve, depuis son arrivée à la ferme, il n’est jamais allé plus loin que le village. Un trajet de quelques minutes pour un marcheur pas pressé. Une vie simple, marqué par les travaux des champs et le retour harmonieux des saisons. Une vie simple qui va être brutalement perturbée quand deux inspecteurs, venus spécialement de la ville, exigent qu’il leur fournisse son numéro de Sécurité sociale. S’il refuse, il sera considéré comme travaillant au noir, son employeur devra payer une forte amende et lui-même sera contraint de partir... Et ce foutu numéro est introuvable, Antoine ne s’en souvient pas et personne n’est qualifié pour le renseigner...

Et puis, entre deux savoureuses descriptions de la vie des paysans, viennent s’intercaler de courts chapitres qui brisent le rythme nonchalant de l’ouvrage, les États-Unis ou l’URSS sont en pleine crise à cause d’un scientifique français décédé "accidentellement" lors d’un voyage officiel en URSS. Et, dans quelques semaines, doit se tenir une rencontre opposant les chefs des deux grandes nations dans un bras de fer d’où le péril nucléaire n’est pas absent. Les techniciens soviétiques ont en tête un projet extraordinaire qui devrait assurer à leur pays une avancée insurpassable si leur travail aboutit...

Roman de science-fiction ou roman paysan ?

Roman de science-fiction ou roman paysan ? Les deux, mon adjudant, même si le côté paysannerie l’emporte nettement sur le science-fictif, tant en nombre de pages que dans l’aspect humain. On sent que, pour cette partie terrienne, les auteurs ont largement puisé dans leurs souvenirs plus que dans une froide documentation livresque. C’est vivant, chaud, coloré. A la lecture, on sent bien le goût de la terre et l’on ressent tout autant la fatigue qui noue les muscles endoloris par le travail. De la même façon, les années 50 s’imposent à nous à leur rythme encore lent, loin des trépidations frénétiques des temps modernes, les travaux des champs sont faits à pas d’homme. De la même façon, le petit village nous offre comme un parfum d’enfance échappé de nos souvenirs. En peintres d’un terroir nostalgique, il faut l’avouer, les jumeaux de "Temps X" sont excellents.

Pour ce qui est du côté science-fiction, dont ils nous disent – dans une longue préface – avoir été plagiés dans le film "Matrix", il faut bien reconnaître que, si le thème des réalités virtuelles est assez peu traité sous cette forme, il existe bel et bien et les frères Bogdanov n’en sont pas les créateurs.Ce n’est pas le premier ouvrage des jumeaux de la S.-F. que publie Ailleurs & Demain, mais c’est le premier bouquin que la prestigieuse collection dirigée par Gérard Klein édite sans le revêtir de la fameuse couverture métallisée. Faut-il voir une quelconque intention cachée de l’éditeur ?

Au vu de l’évolution géopolitique mondiale, rééditer un livre publié en 1985 (Hachette) pouvait sembler être un pari risqué. Il n’en est rien, malgré le petit coup de vieux infligé par la politique le suspense reste pleinement intact et l’histoire reste toujours dans le domaine du vraisemblable.

Igor BOGDANOV et Grichka BOGDANOV

La Mémoire double

Collection : Ailleurs & Demain

ISBN : 2-221-12612-2

Nb. de pages : 414

21 euros

Editions ROBERT LAFFONT, collection Ailleurs & Demain

  • Igor et Grichka Bogdanov
  • Robert Laffont, collection Ailleurs & Demain

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?