Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > La catin

La catin

mercredi 5 mars 2008, par Françoise Bachelet

Marie, fille de Matthis Schärer, notable de la ville de Constance avait une vie calme et tranquille jusqu’à la veille de son mariage avec Ruppertus Splendidus, jeune avocat peu scrupuleux qui l’épouse non pas par amour mais pour sa dot très conséquente. Mais cela personne ne s’en doute, le futur marié ayant réussi à se faire passer pour le gendre idéal aux yeux de son futur beau-père.

La veille de son mariage donc, elle va être accusée par son fiancé de dévergondage et être malgré ses récriminations et celles de son père, jeter en prison où elle passera la pire nuit de toute sa vie. Trois brutes (Utz Käffli, Linhard et Hunold) vont en effet abuser d’elle et la violenter à qui mieux mieux. Lorsque la femme qui doit l’examiner arrive, elle ne peut que constater les faits et comme elle est la complice de Ruppertus, la chose va être vite entendue ! Le tribunal de la Haute Cour va l’inculper du pêché de la chair. Refusant de confesser et de regretter sa faute, elle sera exhibée à demie nue en place publique, recevra 30 coups de verge et sera bannie à tout jamais de sa ville natale et de ses environs. De plus, Ruppertus empochera tous les biens de Matthis Schärer en guise de dédommagement pour l’insulte qui lui a été faite et l’héritier dont il a été privé !

Hiltrude, une jeune femme de petite vertu de vingt cinq ans, grande blonde ni laide ni jolie, au visage agréable et aux yeux gris clair pétillant d’humour la recueillera et la soignera avec l’aide de l’un de ses clients habituels Krautwurz, pharmacien de son état, qui lui donnera de l’onguent, des bandes, un remède contre la fièvre et de la teinture d’iode. Une fois remise de ses nombreuses blessures et compris qu’elle ne pouvait attendre aucun secours de personne, Marie apprendra le métier de catin aux côtés d’Hiltrude qui ne la laissera jamais tomber.... N’ayant plus rien à perdre, elle n’a plus qu’un objectif en tête : venger son honneur et récupérer la maison de son père !

Ce livre peut faire peur à cause de ses 499 pages mais rassurez vous, il est écrit en gros, sa lecture est fluide et agréable et l’histoire est prenante ! On plonge rapidement dans une histoire qui semble surréaliste pour des gens honnêtes mais c’est sans compter sur la méchanceté et la vénalité de certains ! Evidemment, on prend fait et cause pour Marie, jeune femme dont la vie va basculer dans l’horreur. Et une fois que c’est fait, on est cuit ! Parce qu’évidemment, on va vouloir savoir la suite ...

Que va-t-il donc lui arriver ? Réussira-t-elle à se venger de cet ignoble Ruppertus ? Ce que je peux dire sans trop en dévoiler, c’est que par des chemins détournés, elle finira par croiser à nouveau sa route ainsi que celle de Michel Adler, amoureux d’elle en secret, qui avait tenté de la préserver de son destin et essayer de la retrouver après qu’elle ait été conduite loin, en dehors de la ville.....

Cette fresque historique nous plonge au Moyen Age dont une fois de plus, le sujet principal est le quotidien d’une femme hors du commun, car c’est bien ce qu’il fallait être pour survivre, seule, à cette époque dominée par un machisme ambiant ! C’est avec courage et volonté, que Marie aidée par Hiltrude, une autre femme, arrivera à se relever de cet affront qui lui a été fait et à continuer à vivre malgré cela ! La vengeance a parfois cela de bien, c’est qu’elle donne dans un premier temps une raison de se battre pour vivre.

Ce livre qui mêle avec brio amour, désillusions, politique et rivalités, sonde l’âme humaine avec beaucoup de justesse. C’est un livre que j’ai lu avec beaucoup de plaisir et que je conseille à tous !

Ce livre est un best-seller en Allemagne où il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires !

  • Iny Lorentz
  • Presse de la Renaissance

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?