Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Philosophie > La philosophie en France au XXe siècle - Moments

La philosophie en France au XXe siècle - Moments

dimanche 28 juin 2009, par Bertrand Puysségur

Évoquer la philosophie française du XXe siècle n’avait jusqu’alors rien d’évident. En effet, à la fois le manque de recul nécessaire sur l’éventuel écho définitif de cette période, son empreinte qu’elle pourrait laisser et sa singularité même restent problématiques. Pourtant, Frédéric Worms, spécialiste français de Bergson, parvient dans son dernier ouvrage à dresser un panorama des mouvements qui ont agité un siècle de pensée en France. Pour trouver son bonheur et suffisamment d’éléments probants, à qui s’intéresse à ce sujet, il fallait jusqu’à présent se reporter au travail de Vincent Descombes dans par exemple "Le Même et l’Autre. Quarante-cinq ans de philosophie française (1933-1978)".

Frédéric Worms reprend lui le siècle. Il nous mène, depuis Bergson justement, jusqu’à notre modernité en dégageant non seulement des courants de pensée mais aussi les ruptures qu’ils ont représentées comme leurs successives reprises dessinant ainsi la cohérence du mouvement philosophique. C’est pourquoi il insiste sur ces "moments". La grande force de ce livre est bien là. Il permet de comprendre comment la philosophie française s’est articulée sur près d’un siècle. Un autre grand mérite de cet effort est de nous rappeler des pensées que précisément une certaine Histoire de la philosophie avait quelque peu oubliées. Si Bergson demeure une sorte de fil rouge de l’ouvrage, on recroise tout autant avec bonheur l’apport des philosophies d’Emile Chartier dit Alain ou de Georges Canguilhem dans ce large panorama de la pensée en France. Le travail de Worms donne un point de vue imprenable sur le siècle car il est à la fois un constant dialogue avec ces différentes pensées mais aussi avec leurs irréductibles oppositions.

On retrouvera bien évidemment les figures quasi tutélaires du siècle français de Sartre à Aron, de Lévi-Strauss à Foucault avec toujours le spiritualisme d’Henri Bergson qui sert de point d’origine. On peut aussi lire ce livre en détachant un auteur du reste de l’ouvrage sans pour autant se perdre dans cette généalogie qui explore le chemin difficile de la filiation. Frédéric Worms conclut sur notre "moment" présent. Là il prend un risque d’être à son tour victime de son point de vue. Mais c’est peut être aussi la première fois que le moment que nous traversons fait l’objet d’une analyse d’histoire de la philosophie. D’ailleurs ce livre montre également que la frontière entre histoire de la philosophie et la philosophie elle-même reste bien mince.

  • Frédéric Worms
  • Folio essais - Gallimard

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?