Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Arts > La tentation d’Antoine

La tentation d’Antoine

jeudi 31 janvier 2013, par François Membre

La tentation d’Antoine

Antoine, grand reporter, blessé à la tête lors d’une embuscade en Afghanistan, sort d’un coma de plusieurs mois. Il sort de la nuit pour constater qu’une partie de son passé a disparu. Il est amnésique, il se souvient de son nom, de son métier et de la routine quotidienne mais les derniers mois de sa vie consciente sont effacés. Comment a-t-il couvert la guerre en Afghanistan ? et surtout, pourquoi Lola, la femme de sa vie a disparu ?

Lorsqu’il tente de se retourner sur ce passé, c’est une page vierge qui lui est restituée. Un grand blanc qui ne tarde pas à influer sur son caractère. Et puis il y la souffrance, la douleur. Une douleur persistante à laquelle s’ajoutent des cauchemars obsessionnels, des visions terrifiantes, la colère, l’envie de fuir, de tuer. Gravement traumatisé, il ne sait plus communiquer avec les autres. Au journal, les collègues le regardent avec une commisération qui n’arrange pas les choses, les coups de gueule s’enchainent et la médecine du travail ne voit pas d’un bon œil son retour en activité.

Et puis, un jour, une piste. Lola est à Istanbul ! Antoine accepte alors un reportage "chronique de vacances" sur la Méditerranée, mais à la rédaction on est catégorique, pas la partie en effervescence. De Troie en Turquie jusqu’au nord de la Grèce, de la Tunisie à la Sicile, des Îles éoliennes jusqu’en Italie continentale, de la côte romaine à Naples, de Corfou à Ithaque, chaque lieu se découvre et révèle son âme mais pas de la façon dont un touriste la verrait. Et, pour Antoine, chaque rencontre agit comme une série d’électrochocs et ramène au jour des bribes de mémoire. Les souvenirs se reconstituent et la Méditerranée fait son œuvre magique. La mer le bouscule, le balance, le berce, le materne, comme celle de son enfance déchirée en Algérie. Mais la reconstruction du passé d’Antoine ne risque-t-elle pas de fragmenter son présent ?...

Ce premier roman de Jean-Paul Mari met en scène un journaliste, profession qui est aussi celle de l’auteur et cela se sent dans le vécu d’Antoine. Les séquences sur la guerre en Afghanistan et toute la partie professionnelle sont particulièrement bien rendues. Mais plus qu’un simple récit de journaliste, il s’agit d’un travail sur la mémoire et sur la quête d’une identité perdue. Vivre sans mémoire, c’est devoir se réinventer au jour le jour mais retrouver cette mémoire, c’est comme accoucher brutalement d’un soi-même perdu dans les limbes.

Au final, un ouvrage singulier où un homme se cherche pour se reconstruire et le cadre envoutant de la Méditerranée qui demeure un berceau pour les Européens.

La tentation d’Antoine

Jean-Paul Mari

Editions Robert Laffont

Format : 1 x 215 mm

Nombre de pages : 300

Prix : 20,00 €

ISBN : 2-221-12382-4

  • Jean-Paul Mari
  • Robert Laffont

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?