Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Société > Le « Cirque » Rouge ou Le mensonge médiatique et l’argent du sang

Le « Cirque » Rouge ou Le mensonge médiatique et l’argent du sang

mardi 18 mars 2008, par Françoise Bachelet

Qui n’a pas entendu parlé de l’affaire Ranucci ! Celle de cette fillette de 8 ans, Marie-Dolorès, qui fut enlevée le 3 juin 1974, sous les yeux de son petit frère Jean-Baptiste, au bas de son immeuble de la cité Saint Agnès, à Marseille et dont le corps a été retrouvé le lendemain et de Christian Ranucci, jugé coupable du meurtre et guillotiné en 1976. Trente ans après, on parle encore de cette affaire car elle fut à l’origine de l’abolition de la peine de mort par Robert Badinter, le 18 septembre 1981.

Beaucoup de gens, écrivains, journalistes, hommes politiques, avocats, policiers ainsi qu’ Héloïse Mathon, la propre mère de Christian Ranucci se sont exprimés sur cette affaire en donnant leurs points de vue que ce soit à travers des articles, des livres dont le plus connu est « le Pull-over rouge » de Gilles Perrault dont a été tiré un film de Drach qui porte le même nom, sans oublier les émissions de télévision ou encore un téléfilm sur TF1.

Seul jusqu’à présent, le père de la fillette était resté muet ! Mais trop c’est trop ! Diffamations, erreurs, manipulations, etc. .... Plusieurs éléments laissent à penser que l’instruction de cette affaire ne s’est pas déroulée avec toute l’impartialité qu’elle aurait du avoir. Mais outre cet aspect de l’affaire sur lequel Pierre Rambla reviendra, ce qu’il veut dénoncer dans cet ouvrage, c’est surtout et avant tout la façon dont certains se sont servis de son malheur pour faire de l’argent, dont d’autres s’en sont accaparés pour abolir la peine de mort, citant cette affaire en référence. Ne lui laissant ainsi aucune chance de pouvoir faire son deuil ou du moins d’oublier si tant est que cela soit possible. A chaque fois, que cette affaire refait surface, c’était pour mieux rouvrir les cicatrices d’une blessure restée douloureuse et remuer le couteau dans la plaie.

La lecture de ce livre permet de comprendre le calvaire qu’a vécu cette famille et le traumatisme qu’elle a subi et continue de subir régulièrement. Pierre Rambla, père de famille comme il en existe tant, brise enfin le silence pour nous raconter sur le ton de la dignité et de la révolte aussi, son combat sans fin, genre « pot de terre contre pot de fer », pour avoir enfin le droit légitime de vivre comme tout le monde, en paix et loin des feux de la rampe et des médias.

La moindre des choses est d’écouter ce qu’il a à dire.

  • Pierre Rambla
  • Société des écrivains

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?