Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Le Prince de la nuit, tome 7 : La première mort

Le Prince de la nuit, tome 7 : La première mort

mardi 10 mars 2015, par Georges Fernandes

Kergan n’est pas encore le prince de la nuit, il n’est qu’un prince en attente de devenir un chef de clan, redoutable par sa force à diriger les troupes contre les envahisseurs Romains. Il va être trahi par sa belle-mère puis par son père. Sa vengeance sera sans pitié.

L’idée de cet album est de créer une genèse, un avant, afin d’expliquer pourquoi et comment Kergan est devenu un vampire. L’idée est excellente mais le résultat est légèrement décevant. Centraliser cette histoire en un seul album ne doit pas être si évident, le résultat s’en ressent un peu, on passe trop rapidement sur les sentiments qui auraient pu rendre davantage humain Kergan et on devine un aspect sombre du personnage qui le rend trop antipathique pour que le lecteur puisse ressentir de la compassion pour lui. Le passage de son initiation est créé en seulement quatre pages et encore sans réellement d’explication.

Que l’on ne se trompe pas, le scénario est bon mais il est mis en page dans un nombre de pages insuffisant. L’auteur Swolfs excelle toujours et encore dans son dessin qui n’est malheureusement pas suffisamment mis en valeur par les couleurs qui rendent un résultat un peu fade, sans éclat, cela vide la force du dessin par rapport aux autres albums qui sont eux tous réussis. Il va falloir attendre la suite et offrir une deuxième chance pour savoir s’il fallait continuer ou arrêter la série.

Le Prince de la nuit T7 La première mort

  • Swolfs
  • Glénat
  • 50 pages
  • 15 €
  • 9782723444309

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?