Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Le roi perdu

Le roi perdu

jeudi 24 janvier 2013, par François Membre

Alors que le roi d’Ankinoë, faute d’héritier, voit arriver sa prochaine destitution au bénéfice de son frère, un sorcier nubien débarque sur son île et le fait bénéficier de ses talents. Golias, un fils d’abord puis une fille viennent égayer la cour royale au désespoir de Polynos, le frère du roi. Seize années plus tard, Varon, le fils de Polynos, amoureux de sa cousine Aeréna, est brutalement éconduit. Sa condamnation par le roi à servir dans une lointaine garnison déclenche une machination ourdie par Polynos. Celui-ci empoisonne son frère et tente de faire porter le crime sur Golias... Celui-ci décide alors de ramener la fleur du souvenir qui pousse sur l’arbre de Cronos, le seul médicament qui peut ramener son père à la conscience. Mais c’est compter sans l’infâme Polynos...

Un péplum, un vrai ! Dans une Grèce de légende où les dieux se mêlent encore aux hommes, les auteurs nous livrent une nouvelle version du jeu ancien de l’accession au pouvoir par tous les moyens. Ambition, haine, amour, trahison, vengeance les ingrédients classiques sont réunis pour une saga qui s’annonce fertile en rebondissements. La mise en couleurs de Stambecco est sans fausse note et les dessins de Jérôme Lereculey, au sommet de son art, sont, tant pour les personnages que pour les décors et paysages, superbes et dynamiques le tout au service d’un récit simple mais dont les personnages attachants s’imposent à nous.

Golias, tome 1 : Le roi perdu, Le Tendre et Lereculey. Editions Le Lombard, 48 pages, 14,45 euros

  • Le Tendre et Lereculey
  • Le Lombard

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?