Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > Le vol de l’ibis rouge

Le vol de l’ibis rouge

dimanche 4 mai 2008, par Françoise Bachelet

Irène est une femme que la vie n’a pas épargnée : prostituée, atteinte du sida, elle ne survit que pour son fils qu’elle ne voit qu’une fois par mois et dont elle a confié la garde à sa mère. Une vie sans joie, sans amour et sans espoir jusqu’au jour où elle rencontre Rosalio, jeune homme analphabète, manœuvre sur un chantier de construction qui ne se sépare jamais de son coffre plein de livres et qui saura la faire rêver à nouveau en lui racontant jour après jour sa vie. En échange, elle réalisera son vœu le plus cher en lui apprenant à lire.

Ce récit est celui d’une rencontre improbable, celle de deux êtres si différents et pourtant tellement complémentaires. Le hasard a fait qu’ils se rencontrent sur un mal entendu certes, mais pour le meilleur pour l’un comme pour l’autre. Il avait besoin d’être écouté, elle avait besoin de se sentir utile et aimée. Ensemble, ils vont s’inventer une vie meilleure. Ce qui n’est pas rien compte tenu de leur situation réciproque...

Amateurs d’action, passez votre chemin, car il n’y a pas de rebondissements spectaculaires dans ce livre qui au contraire décrit avec brio la naissance et la maturation d’une relation particulière dans laquelle se mêlent différents sentiments comme entre autres l’amour, l’amitié, la peur de l’abandon, la tristesse ou encore l’espoir. La lenteur, la vie au jour le jour, le temps qui passe caractérisent assez bien ce roman qui nous emporte bien loin dans les favelas du Brésil mais pas seulement et ceci grâce aux histoires que raconte Rosario et aux contes que lui lit Irène. Le tout dans un style subtile, musical, aux descriptions très réalistes. A tel point que l’on a l’impression d’être assis dans un coin de cette chambre où tout commence et où tout ou presque se passe. L’intelligence de ce livre est de nous entraîner dans une histoire qui va nous en faire vivre plein d’autres. En plus d’être une formidable leçon de vie, ce roman est un véritable hymne aux pouvoirs que confèrent la lecture et l’écriture.

Vous l’aurez compris, je vous le recommande !

  • Maria Valéria Rezende
  • Métailié

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?