Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Les Chevaux du vent, tome 2

Les Chevaux du vent, tome 2

jeudi 28 juin 2012, par François Membre

Les chevaux du vent

Mai 1870, empire des Indes. Ayant appris que son père avait été fait prisonnier pour espionnage au profit des Anglais, Resham décide de déserter de l’armée britannique pour le faire évader. Une brève étape à son village natal lui permettra de revoir sa mère mourante, son frère et la femme de celui-ci dont il est toujours amoureux. En route vers le monastère où vit son plus jeune frère, il sauve la vie d’un médecin avec qui il se lie d’amitié. Mais beaucoup de dangers l’attendent encore sur la route qui doit mener à réunir la famille dispersée...

Une histoire humaine, pleine de sentiments forts, amour filial ou fraternel, amitié, soif de vengeance, de la haine et du sang. La vie et la mort qui se côtoient, se frôlent et se rencontrent. Une histoire d’homme où les rebondissements attendus servent à relancer une action sans surprise.

Sur un scénario –simple et linéaire– de Lax, Fournier dans un graphisme bien éloigné de ceux de "Spirou", "Bizu" ou des "Crannibales" s’impose définitivement comme grand dessinateur. Un trait ferme et souple et une somptueuse mise en couleurs directes de ses planches font de cette BD un véritable petit bijou. Petit plus, chaque chapitre débute avec une aquarelle, pleine page donnant sur les décors majestueux de l’Himalaya.

Les chevaux du vent, tome 2, Lax et Fournier. Editions Dupuis, Collection Aire libre, 80 pages, 16.50 euros.

  • Lax et Fournier
  • Dupuis

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?