Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Metropolis, Tome 1

Metropolis, Tome 1

samedi 8 février 2014, par Patrick Van Langhenhoven

Métropolis, la ville interlope, carrefour entre la France et l’Allemagne, moitié germanique et moitié française. Elle étale ses tours et ses places comme rêve de réconciliation, d’entente revenue. La paix règne et coule comme un sang nouveau augurant d’un avenir prometteur où le monde s’affranchirait du sang et de la haine, de la violence, pour plonger son regard dans l’arc-en-ciel de l’espérance.

Gabriel Faune est né dans cette ville et relié à elle, comme possédé par la même âme. Il sent de petites métamorphoses, un livre dans une vitrine, un souffle de vent, un rien dans le paysage. Les années folles s’élancent, toujours en 1935, elles n’en finissent pas de souffler un air de bonheur sur le monde. Mais voilà, une explosion gigantesque sur la place de la Libération et un sniper fou transforme le calme en un chaos dont l’inspecteur Gabriel, comme l’ange, devra trouver la source. Le mal s’insinue-t-il dans Métropolis pour la ronger, briser son cœur d’arc-en-ciel et apporter les ténèbres ?

Pour mener l’enquête, il compte sur deux alliés de poids, un certain Docteur Freud, explorateur de nos âmes les plus sombres, entomologiste de l’esprit, en quête de l’utopie d’un homme idéal et l’autre, l’inspecteur Lohmnan, hanté par une vieille affaire, l’arrestation d’un tueur d’enfants, un certain M le maudit. Les pions se trouvent en place sur l’échiquier de l’uchronie, le temps nous jouera des tours et les morts ne se relèveront pas pour aider les vivants. Mais nos cauchemars, nos phobies, comme un gant maudit, une ville en osmose avec un jeune homme où un certain docteur F et son acolyte auront bien de la peine pour résoudre l’affaire. Ce n’est que le début de la première séance. Allongeons-nous et écoutons battre le cœur de la ville et des choses, avant que le chaos ne le perturbe.

Serge Lehman nous emporte dans une nouvelle uchronie marquée par les années folles et le début du 20e siècle, ainsi la ville de Fritz Lang et son tueur fou trouvent leur place dans le récit. L’ombre du réalisateur se retrouve dans les dessins de DeCaneva, les décors et les personnages s’inspirent des films de Fritz Lang pour notre plus grand plaisir. Les couleurs sombres aux tons marron ou noirs rappellent la terre où la ville s’ancre pour mieux s’élancer vers le ciel. L’art des années folles plane dans les ambiances, les paysages où elles accrochent des morceaux de décorations à la Mucha et autres artistes de l’époque. Il faudra revoir un peu les anatomies des corps, main et bras en particulier.

Comme à son habitude, Lehman joue avec l’histoire et ses grandes figures, Churchill, Freud ou ceux de nos imaginaires, M le Maudit. Son personnage principal ressemble plus à une extension humaine de la ville, un point qui devrait être développé par la suite peut-être. Tout commence par le chaos qui n’est pas sans rappeler par son impact le 11 septembre ou le tireur fou de Washington. Des cadavres mutilés découverts dans les souterrains de la ville soulèvent de nombreuses questions. Est-ce un tueur fou, une secte ? A quand remonte leur mort ? Autant de pistes qui épaississent le mystère.

Dans ce premier tome, les éléments de la partie d’échecs se mettent en place, il manque l’âme noire qui fera sans doute son apparition dans le second volume. La série est prévue en quatre tomes dans l’esprit des feuilletons de la Belle Epoque. La construction narrative s’appuie sur le même principe, chaque partie s’achève par une nouvelle question, principe cher à l’auteur. Il nous donnera les réponses par la suite dans un jeu où le lecteur ne reste pas inactif.

Metropolis, Tome 1

  • De Caneva & Serge Lehman & Martinos
  • Editions Delcourt
  • 88 pages
  • 15,95 €
  • 978-2-7560-4024-0

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?