Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Humour > Pensées Indigestes 5

Pensées Indigestes 5

samedi 2 janvier 2016, par Georges Fernandes

L’auteur Bernard Sordier commence son livre en disant :
« Georges Wolinski, tu te souviens ? C’était un après-midi dans un jardin de Montmartre. Alors que je dédicaçais mes recueils de Pensées indigestes, tu dessinais des tailles fines et des seins arrogants sur la première page de ta BD « Pitié pour Wolinski ». Nous avions parlé de notre amour des villages de Provence et de la beauté des femmes. Les deux seules bonnes raisons d’avoir la parole coupée… Tiens, j’ai écrit cela…
Altruisme : Vieux beau cherche jeune moche pour partage de différences.
BD : La rue est jalonnée de paires de fesses qui disent « Tintin » à des hommes aux « objectifs lune ».
Courbes : je me suis voûté parce que vous vous êtes cambrés.
Disposition : le bonheur c’est se contenter de ce que l’on a tout en restant disponible à ce que la vie nous offre.
Vous l’avez compris, ce recueil de pensée est un hommage fait à notre regretté Georges qui nous a quitté voici déjà un an sous les balles de deux chiens qui n’avaient rien d’autre à ronger que des hommes qui voulaient pouvoir rire de toutes les bêtises humaines. C’est un petit livre mais il contient une force d’humour et de raisonnement d’une rare qualité. Il faut le lire. 8 euros c’est moins cher qu’une fille mais donne la même jouissance.

Pensées Indigestes V

  • Bernard Sorbier
  • Les petits mots du bar
  • 68 pages
  • 8 €
  • 9782918434054

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?