Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Petite Flamme Menteuse

Petite Flamme Menteuse

jeudi 1er novembre 2007

Le jeune dandy Gabriel est bien mal en point. En effet, il n’est guère sérieux que de se promener dans les rues du Paris de la fin du XIXème siècle. Il a reçu un coup de couteau qui lui provoqué plus de 2 mois de sommeil. A son réveil, son état psychique est étrange, il court les fantômes du présent et du passé. Une jeune et très belle femme qui se prostitue dans les rues du vieux Paris, l’entraîne avec elle dans des quartiers qui n’existent plus que dans les vieux livres d’histoire.

Un livre en noir et blanc, ou se déroule la poésie de l’Ame, de l’espérance, de la vie, de la mort.

Entre rêve et réalité , l’auteur Mandragore, nous transporte dans une époque où la solitude règne en maître.

La mort est présente, mais dans son aspect le plus calme, qui tente de faire son travail de faucheuse avec le plus de tendresse possible. S’endormir pour toujours, sans s’en rendre compte, sans souffrance ni douleur, être mort sans même le savoir et continuer pourtant à exister.

Un ouvrage à ouvrir et à lire dans le calme et la tranquillité de l’esprit. Admirable et céleste comme une histoire d’enfant pour adulte.

  • Mandragore
  • Editions L\'Oeuf

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?