Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Fantastique / Science-fiction > Rosée de feu

Rosée de feu

mercredi 29 septembre 2010, par François Membre

De la création de l’état fantoche du Mandchoukouo aux conquêtes des colonies occidentales dans le Pacifique aidées par les nationalistes locaux l’empire du Japon s’est installé dans une démarche expansionniste sans limite. Le gouvernement militaire du général Tojo semble accumuler les succès. Mais le bombardement du port américain de Pearl Harbor est une grave erreur. De cette date, la Sphère de coprospérité de la Grande Asie va se rétrécir comme une peu de chagrin et les Alliés, lentement mais sûrement vont reprendre le terrain conquis.

Le roman de Xavier Mauméjean se situe dans une période allant du 2 octobre 1943 au 9 mars 1945. L’heure n’est plus au triomphalisme, les forces américaines menacent maintenant le cœur de l’Empire lui-même ! C’est dans un pays au nationalisme exacerbé que nous allons suivre trois personnes, trois destinées dont les fils entremêlés brossent une fresque cruelle et inutile. Hideo est un petit écolier de province. Tatsuo, son grand frère était étudiant lorsque la mobilisation générale fit de lui un pilote de dragon. Le troisième personnage est le capitaine Obayashi, un maître archer qui impose la " stratégie de la mort assurée ".

Par le biais du regard de ces trois personnages de fiction, l’auteur retrace donc la chute de l’Empire frappé par les bombes au napalm des B-29. Quasiment un ouvrage d’historien émaillé de citations qui, rétrospectivement, invitent à réfléchir sur le bourrage de crâne instauré par un gouvernement fanatisé. Les récits de la guerre du Pacifique abondent mais ils sont plus rares vus du côté japonais ce qui est un bon point pour Mauméjean dont le roman, écrit dans un style agréable, se lit d’une traite.

Voici donc un bon récit de guerre, mais... oui, il y a un mais, nous sommes dans une collection de science-fiction et là nous ne nous y retrouvons pas ! Le seul élément de science-fiction se retrouve dans l’existence des dragons. Certes, ils sont assez bien décrits et paraissent plausibles mais c’est un peu court pour de la SF. Ce n’est pas une uchronie, nous sommes dans un monde parallèle mais un monde qui est un calque fidèle du nôtre à l’exception des dragons et de l’absence de la bombe atomique remplacée par un œuf du dragon ultime... Sans tomber dans la fantasy, ce que l’auteur ne voulait pas, il aurait été intéressant de donner plus d’importance à ces animaux et ne pas se limiter à n’en faire que des montures aériennes.

Il s’agit plus d’un (bon) roman de guerre qui flirte (de loin) avec la SF que d’une œuvre qui ressort effectivement du genre. Ceux qui n’aime pas la science-fiction seront satisfaits, les autres un peu moins.

Rosée de feu, Xavier Mauméjean. Éditions du Bélial, 272 pages, 19 euros

  • Xavier Mauméjean
  • Le Bélial

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?