Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Poésie > Sans entrave

Sans entrave

vendredi 18 janvier 2008, par Françoise Bachelet

D’abord, la couverture attire l’œil. Des points et des traits rouges dans un rectangle noir, le tout sur fond bleu marine, c’est abstrait et ça part dans tous les sens. Ensuite le titre, « sans entrave » que l’on peut traduire par en toute liberté. Alors évidemment, on ouvre le livre pour savoir ce qui s’y cache. Et là, oh ! Surprise, ce n’est pas un roman, une nouvelle ou un essai mais un recueil de poésies. Intrigué, on commence à le feuilleter et le regard s’accroche de-ci delà à un mot, un vers qui donne envie d’en lire plus.

Cet ouvrage tient ses promesses : José da Silva nous entraîne dans son monde, en toute liberté et tous azimuts. Les poèmes se suivent mais ne se ressemblent pas tant les sujets souvent contemporains sont variés. Ils sont comme des bouteilles lancées à la mer, des messages à ceux qui sauront les entendre.

Le fil conducteur de tout cela est une grande sensibilité et l’amour du mot. L’auteur sait avec des mots simples truffer un vers d’images. J’ai particulièrement aimé Les soldats (p20), Il n’y aura plus d’aurore (p25) et Serein (p14). En conclusion, ce recueil nous livre un regard simple et vrai sur la vie.

  • José da Silva
  • Société des écrivains

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?