Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Jeunesse > Sissi, journal d’Elisabeth, future Impératrice d’Autriche, 1853-1855

Sissi, journal d’Elisabeth, future Impératrice d’Autriche, 1853-1855

mardi 3 juin 2008, par Françoise Bachelet

En 1853, Elisabeth de Wittelsbach, dite Sissi, duchesse en Bavière, 15 ans, est une ravissante jeune fille, gaie, insouciante, spontanée, un tant soit peu dissipée, aimant plus que tout la nature et les animaux lorsque sa vie va basculée.

Sa tante, l’archiduchesse Sophie ayant décidé qu’il était temps de marier son fils François-Joseph, l’empereur d’Autriche, lui a choisi comme fiancée Hélène, la soeur aînée de Sissi. C’est au cours du grand bal du 18 Août en l’honneur de l’anniversaire de son fils que ce dernier demandera officiellement sa main à sa fiancée. Hélène s’y rendra accompagnée de sa mère qui au dernier moment décide que Sissi sera aussi du voyage. Dès leur arrivée, un pique nique est organisé et pour François Joseph c’est le coup de foudre pour ...Sissi ! Et c’est à elle qu’il demande de l’épouser au cours du bal au grand désespoir de sa mère qui n’approuve pas son choix. La date du mariage est fixée au 20 avril 1854. Entre temps, Sissi va devoir apprendre à tenir son rôle !

Le mariage est somptueux, le peuple est ravi et conquis par la jeunesse et la beauté de leur nouvelle impératrice. Mais à partir de ce jour là, tout va changer : son mari va consacrer tout son temps à son empire et elle va devoir subir en permanence sa belle mère qui lui dira ce qu’elle doit ou ne doit pas faire. La naissance de son premier enfant, une fille, n’arrangera en rien à leur relation.

Ce livre présenté comme le journal intime de la princesse Elisabeth retrace cette période au cours de laquelle son destin va être scellé pour le meilleur mais surtout pour le pire. Le récit de cette histoire se concentre sur la partie heureuse des événements, le reste viendra bien assez vite. C’est pourquoi, il est comme le reflet de cette jeune princesse, plutôt joyeux, rythmé et léger à la fois. Il nous parle du temps de l’insouciance, de la liberté et de la naissance des sentiments. Il s’en dégage une certaine fraîcheur du moins au début. La fin est moins heureuse mais on ne refait pas l’Histoire.

L’effet « coupe-papier » sur la tranche des pages, que l’on retrouve dans chacun des ouvrages de cette collection, est toujours aussi efficace, ajoutant un petit côté intimiste et un peu vieillot au livre.

Il est à noter en fin d’ouvrage, des photos et portraits de chacun des 2 principaux protagonistes ainsi que mine de rien, une petite leçon d’Histoire, histoire de mieux comprendre l’époque dans laquelle se situe ce récit et sans doute de donner envie d’en savoir plus sur cette princesse dont la vie a commencé comme un conte de fée et s’est transformée en cauchemar.

Ce livre est un bon support pédagogique pour inciter les jeunes à s’intéresser à la lecture et à l’Histoire !

  • Catherine de Lasa
  • Gallimard Jeunesse

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?