Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > Tanatos T1 L’année sanglante

Tanatos T1 L’année sanglante

jeudi 4 septembre 2008, par Ludo

Rarement la Terre aura porté pareille vermine que Tanatos.

Nous sommes en 1913 et la rumeur d’un conflit mondial gronde. Le socialiste Jean Jaurès a bien du mal à raisonner les va-t-en-guerre. Il faut dire que certains, Tanatos compris, ont tout intérêt à ce qu’elle soit déclarée. Aidé de ses deux acolytes, Tue-La-Peur et Mort-En-Coin, Tanâtos imagine un plan machiavélique. Il va fomenter un attentat puis en faire accuser Jaurès. L’homme aux mille visages ne lésine pas sur les moyens. Tout d’abord, il usurpe l’identité du député Lampoit, proche de Jaurès. Mais c’est sous son masque véritable qu’il bombarde l’unité de production de missiles Schneider. Enfin, il déguise la mort de Lampoit en suicide. Dans sa lettre funeste, le macchabé dénonce la conspiration de son meilleur ami et collègue, Jaurès. Heureusement, avec l’aide de deux talentueux détectives, Bernin et Victor, Jaurès démonte l’entourloupe et identifie la marque fourbe du terrible Tanâtos. Est-il encore temps ? Déjà, le monstre belliqueux veut enflammer les Balkans. Au même moment que l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand qui mettra le feu aux poudres, Tanâtos, déguisé en fabriquant d’armes richissime, récolte les fruits de sa couardise.

L’histoire frappe avant tout par son ultra-réalisme. Tanâtos utilise des gadgets à la pointe de la technologie mais jamais décalés par rapport à l’époque. Les décors d’un Paris en proie à la rumeur belliqueuse fonctionnent également à merveille. On s’étonne de l’habileté avec laquelle le scénario explore un flou historique, celui de l’assassinat de François-Ferdinand d’Autriche. Si l’on connaît l’identité du meurtrier, celle des commanditaires reste obscure. L’action de la Main Noire (qui a armé l’assassinat) a très bien pu être appuyée par un autre pays qui trouvait son intérêt dans la déclaration de guerre. Dans Tanâtos, c’est un seul homme qui est à la racine d’un des conflits les plus meurtriers de l’histoire. Et, loin de s’en inquiéter, il se nourrit et s’enrichit de la mort de millions de soldats. Diabolique.

  • Delitte & Convard
  • Glénat

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?