Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > Un heureux événement Eliette Abecassis Albin Michel

Un heureux événement Eliette Abecassis Albin Michel

vendredi 16 mars 2007, par Françoise Bachelet

Barbara Dray, 33 ans, attend son premier enfant et va découvrir ce que cela veut dire.

D’abord des bouleversements en tous genres dus aux hormones tels que les nausées, les sautes d’humeurs, les odeurs et saveurs que l’on aimait et que l’on aime plus et vice versa.

Ensuite, les choses plus terre à terre comme les cours d’accouchements, la découverte de l’industrie du Bébé : tout ce qu’il va falloir acheter pour accueillir ce petit être sans défense ou

encore envisager un déménagement. Et puis les questions que l’on se pose sur soi-même : Est ce que je vais être une bonne mère ? Aurais-je la fibre maternelle ? Comment je vais me débrouiller avec ce bébé ?

L’accouchement quant à lui, même si on s’y est préparé reste la grande inconnue.

Et une fois le bébé là, on n’est pas au bout de ses peines, il y a maintenant cette petite chose dont il faut s’occuper : la nourrir, la changer, la calmer quand elle pleure ! Et qui a tendance à nous envahir et à nous réduire à l’esclavage.

Et encore des questions du genre comment faire pour concilier tout ce que l’on faisait avant avec le rôle de mère ? Vais-je devoir vraiment renoncer à la Vie ?

Ce livre est un roman philosophique qui a l’effet d’une psychothérapie.

Bien écrit, très réaliste, souvent drôle, il résume bien la maternité, ses joies et ses doutes, la fragilité du couple et exprime avec justesse la difficulté d’être mère.

Eliette Abecassis Albin Michel

Barbara Dray, 33 ans, attend son premier enfant et va découvrir ce que cela veut dire.

D’abord des bouleversements en tous genres dus aux hormones tels que les nausées, les sautes d’humeurs, les odeurs et saveurs que l’on aimait et que l’on aime plus et vice versa.

Ensuite, les choses plus terre à terre comme les cours d’accouchements, la découverte de l’industrie du Bébé : tout ce qu’il va falloir acheter pour accueillir ce petit être sans défense ou

encore envisager un déménagement. Et puis les questions que l’on se pose sur soi-même : Est ce que je vais être une bonne mère ? Aurais-je la fibre maternelle ? Comment je vais me débrouiller avec ce bébé ?

L’accouchement quant à lui, même si on s’y est préparé reste la grande inconnue.

Et une fois le bébé là, on n’est pas au bout de ses peines, il y a maintenant cette petite chose dont il faut s’occuper : la nourrir, la changer, la calmer quand elle pleure ! Et qui a tendance à nous envahir et à nous réduire à l’esclavage.

Et encore des questions du genre comment faire pour concilier tout ce que l’on faisait avant avec le rôle de mère ? Vais-je devoir vraiment renoncer à la Vie ?

Ce livre est un roman philosophique qui a l’effet d’une psychothérapie.

Bien écrit, très réaliste, souvent drôle, il résume bien la maternité, ses joies et ses doutes, la fragilité du couple et exprime avec justesse la difficulté d’être mère.

  • Eliette Abecassis
  • Albin Michel

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?