Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Jeunesse > Un méchant petit diable

Un méchant petit diable

jeudi 25 octobre 2007, par Françoise Bachelet

Schmerk est un diable gardien. Son rôle est de pousser la personne dont il a la garde à commettre de nombreux péchés et de les noter dans son cahier des infamies. Mais Paillard est un homme méchant, menteur et paresseux, qui passe ses journées à boire et jouer et ne rentre chez lui qu’à la tombée de la nuit, pour maltraiter sa fille Emilienne.

Schmerk ne doit en aucun cas se rendre visible aux yeux des humains mais il ne peut résister à l’idée de faire peur à Emilienne un soir où son père furieux contre elle une fois de plus, l’enferme dans la cave où il vit. Mais cette dernière loin d’avoir peur le prend pour un génie ! Grâce à la pierre d’enfer il va réaliser un de ses vœux : de la chaleur et bon repas ! Du coup, une amitié naît entre eux. Elle l’appelle Schmerkounet et obtient toujours ce qu’elle veut de lui. Il aime bien son caractère rusé et coléreux à la fois. Il file un mauvais coton : Il finit par prendre goût à faire plaisir !

Son père à la recherche d’une bouteille, découvre qu’il a oublié sa fille à la cave, la libère et l’envoie lui chercher une bouteille chez l’épicier.

Le lendemain soir, Emilienne décide de jouer un mauvais tour à son père grâce à la pierre d’enfer qu’elle a volé au diablotin : feu et neige, il se croit en enfer et promet de ne plus boire et d’être un bon père avec elle ! Le jour suivant, elle descend à la cave pour demander un petit service à son Schmerkounet. Ne pourrait-il pas corriger un peu ce qu’il a écrit dans son cahier car son père fait des efforts pour devenir bon et elle ne voudrait pas qu’il finisse en enfer ! Schmerkounet est furieux et lui explique que c’est elle qui ira en enfer pour lui avoir volé sa pierre et ruiné sa carrière !

En effet, une chose extraordinaire s’est produite : des petites ailes blanches ont poussé dans le dos du diablotin qui est en train de se transformer en .... Ange gardien !

Ecrit en caractère gros et gras, illustré par des dessins faits au crayon bille (technique originale) et qui n’utilisent que le blanc, le noir et le rouge, cette petite histoire nous parle du bien et du mal et nous fait comprendre que même les méchants peuvent devenir gentils !

  • Lorris Murail Eric Turlotte
  • Folio Cadet Gallimard

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?