Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Romans > Un silence d’environ une demi-heure

Un silence d’environ une demi-heure

jeudi 25 octobre 2007, par Françoise Bachelet

Dans son livre, l’auteur nous peint une série de portraits d’hommes et de femmes que nous qualifierons d’hors du commun, du moins c’est comme cela que les autres les voient. Lucien, ancien informaticien rencontré dans le métro, Maria qui vient de laisser filer l’homme de sa vie, Henriette et la télévision, Isaac et son nuage, Jérôme qui a décidé d’être malheureux, Augustin qui lui a décidé de rendre les gens heureux, Julie et ses moyens mnémotechniques sans oublier Isaac qui a caché un couteau sous on matelas dans l’espoir de couper un bout de lune pour garder le jour un souvenir de la nuit .... Le tout parsemé de souvenirs d’enfance, de sa mère mais aussi de son père qui leur a sauvé la vie avant d’être embarqué par les Allemands.Ce livre nous donne à réfléchir sur le malheur, la liberté, le poids du passé et d’autres sujets abordés dans les 6 nouvelles qui complètent ce roman. L’auteur y joue avec les mots comme le fait MC Solar dans ses chansons. Ce qui donne de la poésie à l’ensemble. Une petite leçon de philosophie. A lire sans plus tarder !

  • Jean Pascal Ansermoz
  • Société des Ecrivains

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?