Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Fantastique / Science-fiction > Visions de feu : La vérité est ailleurs

Visions de feu : La vérité est ailleurs

mardi 2 février 2016, par François Membre

Le monde au bord du gouffre
New York de nos jours. Une fois de plus, l’ONU et le monde entier connaissent une nouvelle crise. Une fois de plus, l’Inde et le Pakistan s’affrontent à propos du Cachemire que les deux états revendiquent. La tension est palpable partout et les chancelleries des grandes nations rappellent discrètement leur personnel diplomatique, d’autant que les deux pays possèdent l’arme atomique et sont près à s’en servir. Pourtant, un espoir de paix surnage encore. Ganak Pawar, l’ambassadeur indien auprès de l’ONU propose que le Cachemire devienne temporairement un protectorat de l’ONU comme le fut en son temps le Kosovo. Encore faut-il que les deux rivaux acceptent et les tractations sont longues et difficiles.
Alors qu’après avoir amené Maanik, sa fille à son lycée l’ambassadeur Pawar est victime d’un attentat. Il en sort indemne mais son garde du corps est blessé et l’agresseur s’enfuit. Maanik est témoin de la scène mais comme il n’y a pas de victime grave, elle assiste normalement à ses cours. Cependant son attitude intrigue ses camarades et ses enseignants qui la renvoient chez elle. Ses parents constatant de sérieux troubles du comportement appellent un médecin qui veut la bourrer de tranquillisants mais, Ben Moss, ami de la famille et interprète à l’ONU appelle son amie le docteur Caitlin O’Hara, une psychologue réputée spécialisée dans les adolescents.

Quel lien ?
Si Caitlin estime d’abord qu’il s’agit d’un traumatisme dû au stress qui pèse sur la famille de sa jeune patience, elle se rend vite compte de son erreur : Maanik souffre de violentes visions et s’exprime dans une langue inconnue où se retrouvent des termes que Ben identifie comme asiatiques et scandinaves.
Et puis d’autres cas bizarres sont révélés sur le web : à Haïti, une jeune fille manque de se noyer alors qu’elle est sur la terre ferme et, en Iran, un jeune étudiant s’immole par le feu. A chaque fois Caitlin sent qu’il y a un point commun mais lequel ?... Et si la réponse n’était pas dans quoi mais dans quand ?
Pas de fusée, pas d’extra-terrestre, voici, semble-t-il, un roman de science fiction qui a les pieds bien enfoncés dans la réalité. Et pourtant nous avons un mystérieux artefact et une civilisation impossible qui daterait d’avant la glaciation de l’Antarctique. Et, en prime comme dit l’héroïne, tout cela a un petit air New Age…

Un suspens bien maîtrisé
On connaissait Gillian Anderson pour son rôle de Dana Scully dans la série X-Files où, plus que Fox Mulder, elle incarnait l’élément rationnel d’une équipe de choc. Ecrivain, avec son complice Jeff Rovin, elle nous envoûte et s’impose comme un maître du suspens, distillant les informations en temps utile mais avec parcimonie. Par ailleurs, les personnages sont crédibles, dotés d’une véritable existence ce ne sont pas de simples accessoires interchangeables.
Ce premier volet d’une trilogie est une réussite totale, tant dans les personnages que dans l’intrigue qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre du récit. La sortie de Rêves de Glace, le second volume est prévue pour fin avril. A ce moment, peut-être saurons nous si la vérité est ailleurs ?

Earthend, tome 1 : VISIONS DE FEU

  • Gillian ANDERSON & Jeff ROVIN
  • Editions Bragelonne
  • 288 pages
  • 17,90 €
  • 9782352949329

Portfolio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?