Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > BD > XIII - Opération MonteChristo

XIII - Opération MonteChristo

mercredi 23 avril 2008

Menacée de blocus économique par Washington, Maria, la présidente du Costa Verde, livre XIII et ses amis. Puis elle les fait aussitôt libérer par un faux commando de rançonneurs. Mullway affirme à XIII qu’il a témoigné contre lui un canon sur la tempe. Mais qu’il ne sait pas qui est vraiment XIII : le brave Jason Fly ou le terroriste Seamus O’Neil ?

Les nerfs à vif, toute l’équipe part à la recherche d’une montre au fond d’un village englouti. Elle permettrait de retrouver le trésor de Maximilien, 100 000 pesos-or, qui seraient bien utiles pour faire éclater la vérité. Les tueurs de Giordino n’arrêteront pas la petite équipe qui, la montre en poche, s’envole pour le Mexique.

20 ans ! Vingt années que le phénomène XIII a déboulé sur la planète BD. Vingt ans que l’amnésique le plus célèbre de la BD tente de connaître son identité et de reconstituer son passé. Mais force est de reconnaître que depuis l’album "Treize contre Un", il y a un essoufflement. Avec le 16ème album, le rythme doit s’accélérer. Il ne reste que 2 albums aux deux créateurs (Jean Van Hamme et William Vance) pour terminer proprement la saga (qui est XIII ? Va t-il régler son différent avec les USA ? Va t-il retrouver l’Or ?). Ce qui fait peu au vu de l’interminable road-movie "Secret Défense-Lachez les chiens"...

Que peut-on dire de cet album ? Sans doute que c’est celui du sursaut, celui qui apporte un nouveau souffle à la série. Car il est efficace et permet à l’intrigue d’avancer réellement. Il y a de l’action, des retournements de situation et la mort d’Amos, justifié, selon Van Hamme, par son inutilité depuis qu’il a été coupé de son réseau d’informateurs. Van Hamme (re)glisse également un hommage à Jean-Michel Charlier et Blueberry ("Chihuahua Pearl" était basé sur un trésor des confédérés dérobé par des mexicains pour financer la révolte contre Maximilien). On peut par contre regretter le retour de Felicity, même si elle risque de servir par la suit. Pour le dessin, Vance est égal à lui-même. Les images de l’église sous l’eau sont magnifiques.

Cet album laisse donc un réel espoir pour la fin prochaine de la saga. Je rappelle que Vance continuera à exploiter certains aspects du personnage avec l’aide d’un nouveau scénariste.

  • Jean Van Hamme & William Vance
  • Dargaud

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?