BD : Alter Ego Camille

CRITIQUES BD

Camille, jeune française vivant à Singapour, entretient des relations difficiles avec sa mère, Suzanne Rochant, chercheuse de haut vol en psychologie et neurosciences, trop souvent absente. Elle vient d’avorter seule et n’a jamais connu son père. Mais, voici que Suzanne meurt brutalement dans des circonstances tragiques, victime d’un incendie. A l’ouverture de son testament, Camille découvre des noms qu’elle ne connaît pas et une lettre adressée à Zé Teixeira habitant l’Angola… L’humanité est sous contrôle. Aux quatre coins du monde, six individus sont confrontés à une découverte scientifique d’une portée phénoménale. Sans le savoir, ils détiennent dorénavant notre liberté entre leurs mains ! C’est le postulat de la nouvelle série Alter Ego. La force de l’intrigue, c’est le phénomène lié aux interactions entre certaines personnes nées au même moment. Pour produire cette série, le réalisateur Pierre-Paul Renders a rassemblé autour de lui un studio. Pour Camille, Renders a réalisé le scénario avec Denis Lapière. Dès les premières planches, le lecteur reste cloué à son fauteuil pour un récit à rebondissements. Tragique, mystérieuse, occulte, l’intrigue se révèle captivante. Au fil du récit, le mystère s’épaissit et la lecture de Camille donne envie d’en savoir plus. Le dessinateur Mathieu Reynès maîtrise parfaitement son trait réaliste et précis pour nous offrir des ambiances mystérieuses.

 

Un thriller fascinant dont le premier opus nous met l’eau à la bouche… A lire d’urgence !

 

Laisser un commentaire