BD : L’Histoire de Sayo

CRITIQUES BD

En 1934, le Japon commença à encourager l’émigration de la mère patrie vers la Chine occupée. Les documents de propagande en parlaient comme de la « Terre Promise ». Juin 1945, Tsing Tao. Chine. Sayo, une jeune mère de famille japonaise enceinte et ayant une fille nommée Miyako attend le retour de son mari. Mais, une mauvaise nouvelle l’attend : il est mobilisé dans l’armée japonaise. Sayo va vivre chez sa sœur et fera tout pour survivre avec ses enfants… Le scénariste Giovanni Masi nous offre ici un récit vrai, inspiré de l’histoire familiale de la dessinatrice Yoshiko Watanabe. C’est un pan de l’Histoire peu connu: le drame que vivent les japonais installés en Chine pendant la seconde guerre mondiale. Masi retrace avec minutie le contexte politique et historique. Par ailleurs, on ne peut s’empêcher de faire un parallèle avec l’œuvre de Nakazawa Keiji : Mourir pour le Japon. L’Histoire de Sayo (334 pages fascinantes) nous montre les conditions tragiques dans lesquelles une jeune mère, brimée par les chinois, se débat. Le travail de préparation du récit a duré un an et demi. Il transpire la tragédie. Mais, Masi respecte l’autobiographie en bouclant son scénario par un dénouement heureux. Le graphisme de Watanabe en noir et blanc fait penser à un manga. Elle parvient à traduire parfaitement l’émotion des personnages. Les décors sont simplistes, mais réalistes.

 

Un pavé passionnant et palpitant qui se lit d’un trait. A lire d’urgence.

 

Laisser un commentaire