BD : Lou, taxi de nuit

CRITIQUES BD

Lou est chauffeur de taxi, elle a l’habitude, lors de ses tournées de nuit, de faire des rencontres qui portent aux limites de l’étrange ou de l’absurde. Une nuit elle recueille une jeune femme qui était battu par un homme qui n’en mérite pas le nom. Elles vont par la suite connaitre d\’autres histoires qui concernent les faces cachées de la vie. Une autre nuit, elle va avoir comme client une famille bien scabreuse et incestueuse. Mais la course sera de courte durée car ladite famille et poursuive par des cavaliers… Ils quittent le taxi de Lou en y laissant une mallette qui contient 300 millions de francs (monnaie de l’époque). Lou ne va plus être tranquille.

C’est en 1996, un temps pas si vieux, que l’histoire Lou, taxi de nuit commence à paraître dans la revue Bédé X. C’est aussi dans mes souvenirs une des rares histoires qui eut le droit à la censure de l’éditeur, un paradoxe pour une revue de bd adulte. Ce sont des planches où Jacobsen laisse partir à la dérive son histoire sur des vagues de rêve et de la poésie qui ont reçu le refus d’édition dans la revue ; pas assez de sexe ! Cette édition reprend l’histoire d’origine avec justement les planches interdites qui font que Lou, taxi de nuit n’est pas qu’une bd pour adultes mais bien une œuvre.

 

Laisser un commentaire