BD : Neige et Roc

CRITIQUES BD

Lucas et Olivier, hormis leur âge, n’ont à peu près rien en commun –excepté peut-être une relation difficile avec un ado dont ils doivent s’occuper seuls. Lucas, ancien soldat de l’armée d’Israël et tireur d’élite à Tsahal, se débat à Paris avec une lourde dette de jeu dont il doit s’acquitter en urgence auprès de la mafia russe. Olivier, guide-gendarme de haute montagne à Chamonix comme son père avant lui, est hanté par le souvenir de celui-ci, mort à ses côtés alors qu’ils étaient ensemble en cordée… Le scénariste Stéphane Piatzsezk présente ici un thriller à couper le souffle. Dès le début, le suspense s’invite tandis que les personnages ont un véritable profil psychologique. La curiosité du lecteur est éveillée par deux histoires parallèles et on se demande par quel biais le scénariste va pouvoir les réunir. Car, on sent immédiatement que le face à face est inexorable. Mais, c’est le final percutant qui secoue le lecteur. Les rebondissements ne manquent pas. Le scénario fonctionne à merveille. Mais, sans le dessinateur Stéphane Douay, l’histoire manquerait de sel. C’est lui qui parvient à donner un rythme effréné au récit par un découpage incisif. Ses décors sont superbes. Ses personnages sont vrais. Sa façon d’évoquer le passé des deux hommes attise encore le suspense. Bref, le lecteur entre littéralement dans chaque planche pour un voyage sans retour. Les couleurs de Maud Buchwalder complètent à merveille le récit.
Un thriller dense et tendu qui mérite le détour…

Laisser un commentaire