BD : Rork Les fantômes

CRITIQUES BD

Samuel, un détective, va trouver Rork et lui demande son aide. Il lui parle de son enfance pendant laquelle il était expert pour retrouver les objets perdus. Un jour, une fillette disparaît et Samuel part dans la forêt. Sous un arbre, il rencontre Anton qui lui propose un coup de main. Plus tard, Samuel se rend compte qu’Anton est un fantôme bienveillant. Grâce à lui, il retrouve la fillette et devient le héros du jour…Andreas a créé Rork en 1978. Après sept tomes, la série s’est achevée en 1993. Aujourd’hui, Andreas revient à Rork pour un préquel, un tome zéro. Tout nouveau lecteur doit s’initier au monde fantasmagorique de la série. Il faut savoir que Rork a le pouvoir, dangereux, de traverser des mondes parallèles. Dans cet opus, la vedette revient aux fantômes, des revenants du monde des morts. Ce qui donne un aspect lugubre au scénario. Avec Rork, les forces obscures se déchaînent. Andreas montre un détective aux pouvoir faiblissant alors que de sinistres personnages poursuivent Rork…Son découpage fragmenté et allégorique fascine le lecteur qui doit déchiffrer cases torturées et planches dantesques. Graphiquement, Andreas atteint un sommet comme dans le tome 16 de Capricorne. Ses séquences hachurées confinent au génie. Certaines planches sont d’une incroyable beauté. Il a su créer un univers unique et original. Une œuvre à découvrir en n’oubliant pas sa série Arq.
Une histoire fantastique à ne manquer à aucun prix !

Laisser un commentaire