BD : Sisco T4 Whisky-coke

CRITIQUES BD

France. De nos jours. Sisco-Castiglioni fait partie des services secrets de l’Elysée. C’est un de ces hommes de l’ombre qui huilent les rouages politiques à coups de 9 mm. Il a tué Saint-Servan, un conseiller de l’Elysée (Faites-la taire !). Au lieu d’une mise à pied, Sisco hérite d’un sort peut-être encore pire : le voilà devenu le garde du corps de Julie, la fille du Président qui est victime d’un complot. Par ailleurs, la demi-sœur de Julie est au cœur de ce complot manipulée par un homme mystérieux qui veut venger son oncle, Saint-Servan… Le scénariste Benec n’est pas de ceux qui se perdent en longues phases d’exposition. Dès les premières planches, on se retrouve donc plongé au cœur de l’action. En outre, de par son trait réaliste et ses décors quasi photographiques, le dessinateur Thomas Legrain parvient à nous faire vivre des moments palpitants et à nous faire entrer efficacement dans le récit. Benec conclut ici son diptyque avec une intrigue très classique, le récit d’une vengeance dans le milieu de la drogue. La psychologie des acteurs reste sommaire sauf celle de la demi-sœur du Président. Benec a créé de toutes pièces le service au sein duquel opère Sisco. Séduit par les personnages et les dialogues, Legrain s’est appliqué à rendre ses personnages moins figés. Le récit est haletant tant l’action est soutenue de bout en bout.
La conclusion de ce thriller politique atypique emmène le lecteur vers un voyage passionnant. A découvrir !

Laisser un commentaire