BD : Yoko Tsuno -Tome 25, La Servante de Lucifer

CRITIQUES BD

Alors qu’avec Cécilia, la belle Yoko Tsuno se rend,  en Ecosse, chez une amie, elle va être confrontée à une étrange découverte. Lors de la restauration des caves d’un ancien château, on a découvert un automate d’apparence humaine. D’après des archives datant du XIIIe siècle, ce serait la servante de Lucifer…

 

Natacha, Rubine, Yoko et tant d’autres… les belles héroïnes ont le vent en poupe. Alors que dans les années 60, il était impensable qu’un garçon se plonge dans les aventures d’Aggie ou de l’espiègle Lili, ce temps est bien révolu. Si certaines des héroïnes des sixties (et d’avant) menaient une vie trépidante, beaucoup étaient plus pot-au-feu et leurs aventures penchaient vers la bluette romantique. Ce qui donnait envie de se sauver aux garçons… Les filles d’aujourd’hui, comme de vrais mecs, sauvent le monde et connaissent le frisson de l’aventure. Dans un univers quotidien où se retrouve une dose intelligente de science-fiction, Yoko Tsuno s’impose comme l’une des héroïnes les plus attachantes. Le graphisme et les scénarios de Leloup font mouche à chaque fois.

 

Laisser un commentaire