Death Mountains T1 Mary Graves

CRITIQUES BD

1890. Mary Graves raconte au petit-fils de James Reed le « Donner Party ». C’est à Fort Laramie, en 1846, qu’un convoi de colons est parti pour la Californie. Mary, son père et sa sœur, en font partie. Le départ est précipité car il faut partir avant que la neige bloque les montagnes. Le guide, Charles Stanton, apprend qu’il lui faut éviter de prendre le raccourci d’Hastings qui est dangereux et n’est pas un vrai raccourci. La pluie provoque du retard et Stanton choisit de prendre le fameux raccourci… Le scénariste Chritophe Bec met ici en scène une histoire authentique racontée dans les écoles américaines : « Le Donner Party ». C’est une page sombre de la ruée vers la Californie. Par un temps épouvantable, des accidents se sont produits en route. Sans parler, des mauvaises décisions. Cela a abouti à une véritable tragédie où l’horreur a eu sa place. Il y eut très peu de survivants. Si l’adaptation de Bec s’écarte un peu de la réalité, le contenu historique est respecté. L’assassinat de Snyder, le renoncement du belge et la marche dans la neige pour trouver un autre passage par des volontaires courageux. Tout est vrai, même si cela est un peu romancé. Bec a choisi de conter le récit par le biais d’une femme ayant réellement vécu les événements. Il utilise de longs flashs back. Graphiquement, Daniel Brecht sert à merveille le scénario. Son trait fluide trace des décors appropriés et participe à l’aspect tragique de l’histoire.
Un album palpitant dont on peut lire la suite, édifiante, de suite…

Laisser un commentaire