Hell School T2 Orphelins

CRITIQUES BD

Boris, Hina et Bastien ont refusé de passer le rituel de l’école de l’Excellence. Désormais, ils sont rejetés par les autres qui ont peur de Franck, l’élève président du rituel. Cela suffit pour souder leur groupe. De son côté, Franck est sommé de punir un des rebelles. Ce sera Bastien. Le trio essaie de comprendre ce qui est arrivé aux rebelles des classes précédentes. La fille du professeur de mathématiques, Valérie, se joint à eux et leur explique que son père n’est pas très net avec les filles… Le scénariste, Vincent Dugomier poursuit son récit âpre et dur, aux allures de thriller. Le cadre ressemble à un univers inquiétant et fascinant comme celui de Seuls réalisé par Gazzotti et Vehlmann. Un monde clos qui ressemble plus à une prison qu’une école. D’un côté, on trouve les quatre adolescents qui mènent une véritable enquête pour ne pas subir un sort funeste. De l’autre, la hiérarchie de l’école fait pression sur Franck pour qu’il tue Bastien, un orphelin ! Dugomier a construit un récit solide où les dialogues et les mots, parfois crus et violents, sonnent juste. Où les personnages traînent avec eux un lourd passé. Où le suspense va crescendo pour atteindre une dimension quasi angoissante. Ce très bon scénario est porté par le trait élégant de Benoît Ers ainsi que par les couleurs tout en symbiose d’Angélique Césano. On reste subjugué par la beauté des décors.

On attend avec impatience la conclusion de ce triptyque…

Laisser un commentaire