Le livre en crise

Ce n’est que le début de la crise dans le monde du livre. Livre Hebdo nous informe que le marché du livre pour le premier semestre 2019 encaisse une chute de 6,3% par rapport à 2018.

Dans un contexte où le pouvoir d’achat diminue avec  en face une augmentation des factures de la vie de tous les jours comme l’électricité ou l’alimentation, c’est la partie « consommation culturelle » qui subit en premier les économies des ménages. Pour autant, les Français continuent à lire, comme le prouve l’affluence du public dans les librairies d’occasion.  Dans ce contexte de réduction des ventes, les grands éditeurs ont des inquiétudes concernant la rentrée de septembre. Ceux qui ont fait le choix de moins produire verront certainement une perte du chiffre d’affaire. Ceux qui, au contraire, veulent remplir les tables des libraires, vont voir une baisse du volume des ventes et certainement une réduction des bénéfices. Dans les deux cas, cela va faire très mal à toute la chaîne du livre, avec au bout de la ligne des auteurs qui risquent de ne plus rien comprendre ni rien recevoir…

La machine culturelle est en panne, faute d’argent dans la poche du public…

Laisser un commentaire