Nick Carter T8 La victime d’un empoisonneur

CRITIQUES LIVRES

Dans ce huitième opus des aventures de Nick Carter, le grand détective Américain, l’histoire se déroule dans une suite d’aller-retour entre plusieurs quartiers de New-York. Une jeune femme, Myrtile, est tenue prisonnière par son beau-frère son tuteur. La famille de la jeune fille soupçonne celui-ci de l’empoissonner à petite des afin qu’elle perde la raison ou la vie et qu’il obtienne en retour une grosse fortune.  Le hasard va mettre Carter sur la piste de la jeune fille avant même que la famille le charge de la surveiller. Et voici que quelques instants après c’est le beau-frère lui-même qui lui réclame son aide, car Myrtile vient de mystérieusement disparaitre. Nick Carter avec son équipe de détectives va rapidement comprendre comme elle s’est échappé de la maison et dans quel endroit elle se trouve. Mais à peine a-t-il le temps d’arriver que la jeune fille a de nouveau disparu. Elle est  à présent dans les mains de maitres chanteurs.

Une histoire avec plusieurs rebondissements. On reprend la même situation et on la renverse et réécrit plusieurs fois comme si c’était une nouveauté. Et cela fonctionne. On aime lire les descriptions du vieux New-York, de son atmosphère et de la mise en avant de la dureté du combat des classes de la société. Un bon polar qui se lit facilement et tranquillement.

Lien Amazon

Laisser un commentaire