Noir

CRITIQUES BD

Juin 1862. Virginie. Depuis un peu plus d’un an les Etats-Unis sont en guerre contre eux-mêmes, Nord contre Sud. La guerre de guerre de Sécession fait rage, fracturant les états comme les familles. L’armée de l’Union fait face à celle du général Lee, retranchée à Yorktown. Le Confédéré Jeb Stuart et sa cavalerie, en reconnaissance, tournent autour des troupes du Nord pour y déceler une faille éventuelle et affaiblir leurs lignes arrière. Devant l’inertie de son général, le colonel nordiste Philip St. George Cooke monte un escadron qu’il envoie à la poursuite de Stuart… mais six hommes, mi bras cassés, mi têtes brûlées face à une compagnie faite des meilleurs cavaliers du Sud, c’est peu…   Surtout quand Cooke apprend que l’un des hommes de l’équipe est un traitre qui travaille pour le Sud !

Hormis la série des Tuniques bleues et quelques épisodes de la jeunesse de Blueberry, la guerre de guerre de Sécession est peu traitée dans les BD paraissant de ce côté de l’Atlantique. Cette nouvelle série (qui devrait comporter deux titres) se situe entre ces deux phases, entre comique et drame. Une pointe d’humour vient égayer les actions de ces personnages atypiques. Si tous ont un côté sombre on se demande ce qu’ils font dans la cavalerie, la plupart ne savent pas monter à cheval. Les auteurs maîtrisent leurs personnages décalés, presque à contre emploi, sans tomber dans la guignolade et nous donnent une série qu’on aimerait voir perdurer.

 

Ennemis, tome 1 : Noir,  Kid Toussaint et Tristan Josse. Editions Grand angle, 48 pages,  14,50 €.

Laisser un commentaire