Putain de covid

CRITIQUES BD

Avec la Covid-19, entre confinement, pénurie de matériel, manque de lits et une liste des décès qui ne cesse –toujours pas– de s’allonger, nous avons vécu une année bien particulière. Alors qu’aux plus hauts sommets de l’Etat le cafouillage semblait régner en maître avec de nombreuses déclarations contradictoires (comme « les masques ne servent à rien » ou « il est impératif de porter un masque »), les personnels hospitaliers surent garder la tête froide et sauvèrent de nombreuses vies.

Cet ouvrage qui n’est pas exactement une BD mais un album illustré est réalisé par deux médecins. Deux médecins, l’un travaille en région parisienne, a été surpris par la vague, et aime écrire. L’autre travaille… ailleurs, s’est pris la vague en deuxième, et préfère la bande dessinée pour s’exprimer. Ces deux médecins ont conscience de vivre un moment historique pour notre système de santé. Ils nous livrent un témoignage de l’intérieur, brut, sans filtre, au jour le jour (sur un peu plus d’un mois), afin de laisser une trace la plus sincère possible de ce que l’on ressent, lorsque l’on se prend la vague de ce « putain de COVID ».

Ce récit, vécu dans leurs services de réanimation et d’urgences, montre tout autant le dévouement des soignants que sa détresse. Tout y passe. Nombre de cas et de morts, réorganisation des services… Des journées épuisantes physiquement et moralement : « Trois patients refusés de la réanimation, rien que dans la nuit. En temps normal, ils auraient été pris. » Les horaires largement dépassés… le manque de matériel, la pénurie des médicaments sont aussi évoquées « Il nous reste à peine de quoi soigner six patients ». Après avoir sauvé les patients, il reste à sauver l’hôpital. Il peut encore servir !

 

Putain de covid, Védécé et l’Interne de garde., 96 pages 14,95 euros.

 

Laisser un commentaire