Le secret du docteur Favre

CRITIQUES LIVRES

Le docteur Favre est un bon médecin. Il a son cabinet dans une région où il n’a comme confrère qu’une famille docteur de père en fils.  Il s’occupe correctement de ses patients et aucun nuage ne vient obscurcir son futur avec sa femme et ses deux enfants.  Alors quand il reçoit un appel en urgence des deux filles de la ferme du Jolidou il ne comprend pas que sa petite vie tranquille va basculer. Élise Foulonnier vient d’accoucher  avec l’aide de sa sœur Marie et elle a une hémorragie, d’où le besoin du docteur. L’accouchement c’est mal déroulé. Ce qui devait se faire en secret fini avec un nourrisson mort-né, étranglé par le cordon ombilical et une mère sur le point de rejoindre son enfant. Le docteur Favre va donc sauver une vie, ne pouvant rien pour l’enfant qu’il ne verra d’ailleurs point, le corps ayant déjà disparu à son arrivée. Le secret médical existant, rien de ce qui venait de ce passé ne devait sortir du cadre des trois personnages, mais dans un village, rien n’échappe à la vue de ceux qui n’ont rien d’autre à faire que d’épier l’existence des autres. La grossesse d’Élise n’est pas passée inaperçue, la venue du docteur Favre dans la ferme, non plus. Alors quand Élise  réapparait au village, sans son ventre et en marchant normalement, la rumeur va vite prendre forme, le docteur l’a aidé  à se débarrasser du petit et peut-être même que le père n’est personne d’autre que le docteur. La gendarmerie commence à s’intéresser à l’affaire quand un événement encore plus dramatique arrive ; on découvre dans la rivière le corps sans vie d’Élise, assassiné. Le docteur Favre va alors entrer dans l’enfer des questions.

L’auteur Pierre Petit n’est plus un novice. La preuve, son roman « Le secret du docteur Favre » vous agrippe  dès la première page. On suit son écriture, son verbe, son agilité dans les descriptions avec plaisir. La lecture coule comme de l’eau avec une facilité que seules la grandeur et la qualité d’un vrai auteur peuvent offrir à ses lecteurs. Même la fin, comme dans un bon Maigret, apporte son lot de réponse, que l’on suppose au fil des pages sans en avoir la preuve. Pas de méchant sorti du chapeau au dernier moment, c’est parfaitement inutile quand le squelette de l’histoire tient correctement.  Je ne peux que vous inviter à lire ce livre, si vous aimez la bonne lecture.

  • Le secret du docteur Favre
  • Éditeur Presses de la Cité
  • ISBN: 9782258118294
  • 21 euros

Laisser un commentaire